Mémoire Héritage

LA PALME CARDINAL GANTIN DES ARTISANS DE PAIX

Beaucoup de personnes peuvent réclamer le droit de parler de la grande figure africaine de
l’Église, le Cardinal Gantin. Il faut le leur concéder dès lors que ce qu’ils veulent restituer,
comme devoir de mémoire, n’est pas seulement de l’ordre du fait divers. Le personnage a
donné à tant de monde.

La mort du Cardinal Gantin, premier Africain de la Curie romaine,
tourne la première page de l’universalisation de la plus grande instance de régulation de la
vie de l’Église Catholique.

Le Cardinal Gantin s’est dérobé systématiquement à toute biographie, en affirmant que ce qui se fait à un certain niveau de responsabilité est rarement l’œuvre d’une seule personne. C’était sa manière de fuir les hagiographies aux accents excessifs. Et pourtant, il méritait admiration et respect pour ce qu’il a été pour l’humanité. Pour lui, l’essentiel est l’amour et le respect de la personne humaine. Il assumait ce devoir avec discrétion, en donnant une densité humaine exceptionnelle aux gestes symboliques qui parlent d’eux-mêmes. Le cardinal Gantin apparaissait un peu comme le phœnix au milieu de ses collègues : il écoutait et était influent dans les milieux qui comptaient au Vatican. On a cherché à le classer. Ce jeu a ses limites et convient mal aux hommes de cœur. Avec le départ du Cardinal Gantin, la dernière des grandes figures de l’épiscopat ouest-africain, toutes admirées dans leurs pays et respectées à l’extérieur, s’éteint. Il voulait et tenait à passer ses vieux jours et à mourir chez lui au Bénin. Ce désir était presqu’une obsession. Il n’avait pas compté avec la volonté de Dieu. Les grands hommes n’appartiennent pas à un coin mais à l’humanité dont ils ont servi la cause. C’est le petit Bénin, terre de pauvreté matérielle, qui l’a donné à l’Église universelle où il a investi le meilleur de son cœur. Sa vie s’est éteinte en France, terre de vielles chrétientés, comme il n’aurait pas voulu, mais comme Dieu a voulu. En France, il a séduit les pèlerins du Congrès eucharistique à Lourdes, comme légats du pape Jean-Paul II, empêché par la fameuse tentative d’assassinat. Si l’on s’en tient à ce qui peut s’écrire, disons qu’il a vécu ses moments de passion avec les affaires Lefebvre et Gaillot. On ne l’a pas jugé sur son devoir accompli mais sur la couleur de sa peau et ses origines. Ce n’est pas le fait du hasard que le cardinal Gantin meurt en France. Il renouait dans la mort avec le meilleur de lui-même et cette terre où il compte de solides amitiés. Il voulait “mourir local”, cela ne convenait pas à sa vie. C’est au service de l’Église universelle qu’il a révélé son envergure humaine et chrétienne. C’est ce pays qui redonne son corps à sa terre natale qu’il aime tant. Il pourra désormais la féconder des donsreçus de partout.


CONDITIONS GENERALES DE LA PALME

Depuis sa création le 08 mai 2016, la Palme Cardinal Gantin des Artisans de Paix est décernée chaque année. L’ONG Paix Liberté est enregistrée en République du Bénin sous le numéro 2016/1391/DEP-ATL-LIT/SG/SAG-Assoc du 18 mars 2016. Mgr Victor AGBANOU, Président de la Conférence Episcopale du Bénin a reçu en audience, la délégation de l’ONG Paix Liberté constituée de son Président, Hugues Hector ZOGO et du Professeur Emile Désiré OLOGOUDOU, ancien ambassadeur du Bénin en Allemagne le jeudi 16 mars 2017. A cette occasion, la délégation a présenté officiellement au Président de la Conférence Episcopale du Bénin toutes les activités afférentes à ce programme.
A sa suite, la même délégation appuyée de M. Eugène DOSSOUMOU, secrétaire général du Gouvernement sous le régime du Dr Boni YAYI, ancien chef d’Etat du Bénin a été reçue par Mgr Roger HOUNGBEDJI, Archevêque de Cotonou. Il rassure de ses prières pour que cette mission se réalise pour la gloire de Dieu.


PERIODICITE ET VALEUR DE LA PALME

« La palme Cardinal Gantin des Artisans de paix » est décernée chaque année par un Jury. Le lauréat reçoit un trophée et un diplôme de la paix signé par le président de l’ONG Paix Liberté. Cette cérémonie de distinction se déroule en présence de plusieurs personnalités au rang desquels on peut retenir : des Magistrats, des Avocats, des Ministres de la République, des Ambassadeurs, de Hauts fonctionnaires des Institutions de la République, des religieux et religieuses, des prêtres. L’ONG Paix Liberté se propose d’honorer les personnes vivantes, institutions ou organismes publics ou privés en activité ayant contribué de manière significative à la promotion, à la recherche, à la sauvegarde ou au maintien de la paix, dans le respect de la Charte des Nations Unies et de l’Acte constitutif de l’UNESCO.


« La palme Cardinal Gantin des Artisans de paix » a été créée et décernée depuis le 08 mai 2016 pour honorer la mémoire de son Eminence Bernadin Cardinal Gantin à travers l’engagement des Hommes qui travaillent à l’Unité dans le monde. Elle se situe dans la droite ligne de la philosophie des pères fondateurs de l’UNESCO, qui, dans le préambule de l’Acte constitutif de l’Organisation, déclarent solennellement que : « Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix. » L’ONG Paix Liberté a donné à cette Palme le nom hautement symbolique du Cardinal Gantin pour son rôle de bâtisseur d’une Afrique unie dans la paix. Par la création de cette Palme, l’Assemblée générale de L’ONG Paix Liberté a tenu à réaffirmer son attachement à la paix et au dialogue des civilisations et des cultures. Elle se donne un instrument de portée universelle pour encourager et honorer ceux et celles qui contribuent à bâtir un monde plus fraternel et plus solidaire. En vue de contribuer aux objectifs de la Palme en faveur de la paix dans le monde, une Commission pour la recherche de la paix a été créée par L’ONG Paix Liberté. Cette haute commission a entrepris un travail de réflexion sur la paix, la résolution des conflits et le dialogue des civilisations et des cultures.


PRESENTATION DES CANDIDATURES

Le président de l’ONG Paix Liberté invite, chaque année, par lettre circulaire, les organisations non gouvernementales ayant un statut consultatif auprès de l’Organisation à présenter des candidatures.
Les personnes et institutions suivantes sont également appelées à proposer des candidats :
• les membres du Jury pendant leurs délibérations ;
• les anciens lauréats de la palme Cardinal Gantin pour la paix ;
• les centres et fondations spécialisés dans les domaines de la recherche de la paix ;
• les instituts de droit international ;
• les membres des parlements ou des gouvernements ;
• les associations ou organisations qui œuvrent en faveur de la paix et des droits de l’homme ainsi que du progrès des
valeurs démocratiques dans le monde, dans le respect de l’Acte constitutif de l’UNESCO et de la Charte des Nations Unies ;
• les recteurs d’université et les professeurs d’histoire, de sciences politiques et de droit des universités.

 

LA COMMISSION POUR LA RECHERCHE DE LA PAIX

Conformément aux statuts de la Palme, l’ONG Paix Liberté a créé une Commission pour la recherche de la paix. Œuvrant dans le cadre des activités du Secrétariat exécutif de la Palme, elle a pour mission de définir et d’orienter les activités portant sur la réflexion et la recherche sur la paix (études, publications, réunions d’experts, activités de coopération avec les centres et fondations de paix). La Commission se réunit une fois par an pour réfléchir sur des thèmes aussi importants que le dialogue des cultures et des civilisations, la mondialisation et ses effets, le rôle des médias dans la compréhension entre les peuples et les nations, la place des religions dans les relations internationales, les stratégies de négociation dans le cadre de conflits ethniques ou régionaux, le respect des droits de l’homme, et la promotion de la démocratie dans le monde. Au terme de ses réunions, la Commission formule des recommandations en vue de contribuer à la recherche de la paix, et au renforcement de l’action et de l’impact de la Palme. Elle est composée de hautes personnalités unanimement respectées pour leur expérience des relations internationales et leur engagement en faveur de la paix. Elles sont nommées intuitu personae par le Président de l’ONG Paix Liberté. On y retrouve des Magistrats, des Avocats, des Ministres de la République, des Ambassadeurs, de Hauts fonctionnaires des Institutions de la République, des anciens lauréats de la distinction Palme Cardinal Gantin des Artisans de Paix.

error: Mémoire Héritage | Contenu privé