sea, waves, dock

“Tu mangeras à la sueur de ton front”

C’est le travail qui nourrit, qui donne fortune ; c’est par le travail que nous créons notre richesse.
Doit-on perdre cette vision des choses ? Ce serait une erreur de penser que tout nous est dû. Car dès lors, nous penserons qu’il est possible de tout avoir sans fournir d’effort. Nous deviendrons dès lors des fainéants. Et quand les choses tarderont à venir, nous opterons sans vraiment réfléchir pour le gain facile : vol, arnaque, prostitution, vente de produits illicites.

Dans un pays où le nombre de chômeurs est plus considérable que celui des travailleurs, il serait facile de perdre foi et d’opter pour la facilité. Mais le manque d’emplois ne devrait en aucun cas être une excuse. À tout mal il y a un remède. Au lieu d’attendre l’emploi, pourquoi ne pas se lancer dans l’entrepreneuriat ? Soyez votre propre patron ! Entreprenez ! Osez! Innovez !

Les débuts seront très difficiles mais le résultat sera impeccable. Peut être serez-vous la prochaine Maureen Ayité? Le futur Dangoté, Bill Gates, Jeff Bezos ou Jack Ma ? Peut-être devriez-vous, vous inspirer de leur histoire. Prenons Jack Ma.
Lors de sa vie d’étudiant, il s’est vu refuser l’entrée à l’école de police, a été recalé dix fois à l’entrée de Harvard, et a même été refusé pour servir du poulet frit par les premiers KFC chinois. Voyez-vous ? Ce n’est qu’en 1995, accompagnant une délégation chinoise aux États-Unis comme traducteur qu’il découvrit Internet, observa le fonctionnement des startups de la Silicon Valley et s’en inspira pour créer China Pages, l’un des premiers sites internet chinois. Puis il fonda Alibaba.com en 1999, Taobao, en 2003, plateforme de commerce électronique qui, dix ans plus tard, contrôlait 80 % du commerce en ligne chinois. Ce qui explique ce succès, c’est son courage, la confiance qu’il avait en lui et en ses projets, sa détermination, sa persévérance…

Savez-vous qu’au début, quand il faisait part à ses amis de son désir de créer Alibaba, ils se sont moqué pour la plupart de lui? Jack Ma aurait pu baisser les bras dès les premiers signes d’échec, mais l’a-t-il fait ? S’est-il tourné vers la facilité ?
Il est peut-être temps d’entreprendre !

Audrey SOTOMEY

Author

Hugues Hector ZOGO

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Mémoire Héritage | Contenu privé