Mémoire Héritage

Les menaces foisonnent, les défis grandissent. Les forces et leurs formes changent, les alliances et les méthodes bougent, cependant une constance s’impose : les risques s’aggravent. Les grandes nations sont en guerre mais vivent en paix. On fait la guerre contre tout…, le chômage, le climat, la pollution, la corruption et même la violence. La banalisation du mot brouille la mesure de sa réalité.

Aux multiples crises nous opposons farouchement notre émotion, mais nous mobilisons peu notre raison et on se laisse souvent surprendre. Notre capacité d’anticipation reste faible. Ainsi il nous est apparu que la source de tout sursaut était la prise de conscience par les opinions publiques de la gravité de notre situation. La conscience de la guerre est le préalable de l’esprit de paix. Nos méthodes sont peu renouvelées, et nos réponses se concentrent sur l’immédiat et souvent évitent la pensée en profondeur. Il faut aujourd’hui innover dans la compréhension des choses mais surtout dans la gestion des crises émergentes pour intégrer des réponses nouvelles. Ainsi, par exemple, on mesure l’insuffisance du recours aux sanctions dans l’échelle des rapports de force internationaux.Le dialogue dans le désaccord doit être régénéré. L’objectif n’est pas la radicalisation de l’adversaire. L’extension des procédures bilatérales affaiblissent les acquis du multilatéralisme. Le manichéisme et la complexité progressent sur les fragilités des institutions multilatérales qui montrent ainsi l’exigence de réformes. Ces constats sont à l’origine de la création de notre ONG, Paix Liberté au Bénin en 2016 grâce à l’initiative de Hugues Hector ZOGO, jeune ambassadeur de la paix.  L’organisation à but non-lucratif « Paix Liberté » a pour ambition de sensibiliser les dirigeants et les opinions publiques sur les risques de conflits armés, régionaux ou mondiaux. Le défi de la Paix est désormais un défi de civilisation. Il nous apparaît urgent d’agir afin de prévenir des déséquilibres et des crises qui se développent sur l’ensemble de notre planète. La pédagogie est un préalable à la prise de conscience. Notre organisation aura pour vocation de proposer une sagesse politique au service de la paix et de l’intérêt général : réduire les conflits par l’alerte.La première action à fort impact sera ainsi réalisée en l’honneur de la célébration du 94ième anniversaire de naissance de Son Eminence Bernardin Cardinal Gantin. Le grand homme était décédé en 2008 mais son esprit de médiateur planait toujours sur ses contemporains. A Ouidah, le 08 mai 2016 dans l’amphithéâtre de l’Institut Régional de Santé Publique, près de 300 personnalités politiques béninoises ont répondu présentes à l’invitation de l’ONG Paix Liberté. Le programme « Palme Cardinal Gantin des Artisans de Paix venait d’être ainsi lancé.

error: Mémoire Héritage | Contenu privé