Mémoire Héritage

Ecrivaine

Léa KENOU

 

Léa KENOU, béninoise, née à Cotonou le 02 Avril 1996 est sage femme diplômée d’État de l’Ecole Nationale des Sages femmes de Lomé (Togo). Titulaire d’une licence en Soins Obstétricaux et Néonataux, elle exerce dans le privé.  Issue d’une famille modeste de trois enfants dont elle est la benjamine, Léa a très tôt découvert qu’elle avait une forte capacité d’empathie.

Elle jouait déjà les petits rôles de “Maman” dans les sketchs au primaire. Après le Baccalauréat série D, elle opta pour une formation professionnelle, qui lui permettra d’être en contact avec la population, en particulier les femmes et les enfants, de toucher du doigt les réalités de la vie en ce qui concerne le couple mère-enfant.

 

Ouverte d’esprit et prête à affronter de nouveaux défis, elle se donne corps et âme pour atteindre ses objectifs qui passent par l’intérêt du collectif.

Elle envisage aussi avoir des centres d’éducation/formation pour les jeunes filles en situation difficile. Par dessus tout, aider les femmes à mieux prendre soin de leur santé sexuelle, émotionnelle et psychologique est le battement de son coeur. Sa plume est très engagée et la place au rang des bâtisseurs audacieux d’une Afrique rayonnante.

 © EMH.

Ricardo AHOUANVLAME

 

Portant avec fierté sa vingtaine d’année, Ricardo Jean-Sèna AHOUANVLAME est un féru des sciences spatiales, un grand as des nouvelles technologies et de la mère des Sciences. Assez pragmatique, il s’engage à relever d’immenses défis. Ce qui justifie sa ferme volonté à nourrir une folie de développement de compétences en lien avec ses énormes passions. Talent confirmé, Ricardo a tôt fait de créer en 2019 une machine d’automatisation de l’enseignement du Fongbé dénommée RobotFɔn : une intelligence artificielle sophistiquée au service de plusieurs milliers d’utilisateurs Béninois et Africains. Cette innovation reste une formidable réussite au regard des nombreux feedbacks et des multiples articles de presse relayant la nouvelle. RobotFɔn est toujours disponible sur m.me/RobotFn et peut être consulté par tout amoureux du Fongbé. 

Ecrivain

Ricardo collabore avec d’autres équipes dynamiques comme le label IamYourClounon au sommet de la promotion des langues béninoises et de l’équipe russe edAI composée de chercheurs en intelligence artificielle. Avec son frère ami et coéquipier Auxil Houessou, il arrive à mettre en place une Start-up spécialisée dans l’étude des sciences spatiales, la première au Bénin et dans plusieurs autres pays de l’Afrique sub-saharienne. Les prouesses de son équipe ont convaincu de dévoués chercheurs dans plusieurs domaines comme la biologie, l’intelligence artificielle, la microbiologie qui ont décidé travailler avec Lui. Ensemble, ils vivent l’expérience unique de participation au Hackathon international 2020 organisé par la NASA, cette haute instance scientifique mondiale, pour développer une technologie qui sauvera le monde si on l’entourait du soin requis : Virus Finder. Il s’agit ici d’une technologie qui permet de détecter les virus microbiologiques dans les environs. Basé sur une étude approfondie du Sars-Cov2 responsable du corona virus, Virus Finder est intégrable aux lunettes, aux casques, aux montres ou à tout objet susceptible de supporter une caméra. Ce projet de l’équipe de Ricardo est de fait très apprécié par la NASA. Il est essentiel de retenir que sur plus de 2000 équipes de chercheurs de scientifiques internationaux, Ricardo et son équipe se sont hissés au rang des 300 nominés à l’échelle internationale. Ils attendent toujours la réaction du gouvernement béninois pour honorer autrement l’Afrique… 

En Octobre 2020, Ricardo et son équipe de développeurs de solutions numériques ont lancé le tout premier réseau social consacré à un enseignement numérique au profit des pays du tiers-monde. DtD ou digitaltodevelop.com Ce réseau social a connu un succès remarquable. Web Marketer depuis le bas âge, Ricardo a travaillé avec plusieurs agences de renom en Afrique, en Europe et avec plusieurs institutions de web marketing, de branding d’entreprises, de développement web, de e-commerce et autres. Philosophe et féru des TICs, Ricardo est auteur d’essais philosophiques appliqués aux réalités africaines chez les Éditions Mémoire Héritage. Son essai Naître Africain : sacrifice ou défi lance sa carrière littéraire, sans doute brillante. Il est le Champion de la deuxième édition du Concours National Prix des Éditions Mémoire Héritage, 2020 après avoir porté sa prophétie sur le Bénin à l’horizon 2070. Guitariste et compositeur, Ricardo a également à son actif une vaste liste de lyrics, de morceaux religieux, de morceaux classiques dont Africa’s Awakening appelant au réveil de l’Afrique.

 © EMH

Ecrivain

Frangilo Justino GONÇALVES

Frangilo Justino GONÇALVES est né le 24 mai 1998 à Porto-Novo, la capitale du Bénin. Très tôt, il se distingue de la foule par ses convictions quelques peu trop idéalistes conduites par son déterminisme très réaliste. Après le théâtre et le slam, il se découvre une passion nouvelle à travers l’écriture. Ses voyages à travers les mélodieux poèmes de son adolescence ne font que vivifier en lui l’amour pour l’expression des mots. 

Ses études de médecine qu’il débuta en 2014 après son baccalauréat n’ont pu entraver complètement sa fougue à illuminer par quelques vers son petit bloc-notes vert. Vers la fin de sa formation, seul moment où il a eu réellement de vacances durant son parcours en médecine, l’écriture s’imposa de nouveau à lui. Des jours, des nuits d’inspiration à n’en plus finir, des thèmes, des termes, des voyages virtuels dans l’azur remplissaient son quotidien. Après quelques expériences en équipe notamment avec ses collègues étudiants et les finalistes du concours ”Ecrire pour sauver la Paix et la Démocratie au Bénin” organisé par les Éditions Mémoire Héritage, il lance enfin son premier ouvrage. Il se veut par sa plume, acteur pour un nouvel enracinement de valeurs pour chaque nouvelle génération africaine. Des jours, des nuits d’inspiration à n’en plus finir, des thèmes, des termes, des voyages virtuels dans l’azur remplissaient son quotidien. 

Espoir Belkis HOUNKANRIN

 

Titulaire du BAC D à la base et du BAC  A1 après avoir entrepris ses études universitaires en lettres modernes à l’école Normale Supérieure de Porto-Novo, Espoir Belkis Hounkanrin allias “Bel’art” est née un 19 octobre de parents béninois.  Ayant aimé le mode de vie des lettres, elle en tomba farouchement amoureuse et ne put se garder de le prouver en menant plusieurs actions dans le but  de donner plus de visibilité aux livres. 

Espoir Belkis HOUNKANRIN a déjà participé à plusieurs concours de déclamations poétiques et d’art oratoire pour lesquels elle a été parmi les meilleurs.

Notons qu’elle est la Championne de la Première édition du Concours d’Ecriture Prix des Éditions Mémoire Héritage organisé le 30 novembre 2019 au Bénin avec la participation de 250 candidatures enregistrées. 

 

Ecrivaine

Grâce à son dynamisme et son ouverture d’esprit, elle travaille avec plusieurs associations à vocations sociale et artistique dont Harmonie Slam Label, Mata-Yara, Béninvi Agence, Bénin livres etc.

Espoir Belkis HOUNKANRIN est mariée, mère d’un enfant et continue toujours d’enseigner le Français dans les lycées et collèges du Bénin.

Ecrivain

Chams Modeste HEDJI

 

Né le 11 Février 2000 à Cotonou, Chams Modeste HEDJI est un jeune séminariste issu d’une famille de huit (08) enfants. Jeune consciencieux, il reste très prisé de son entourage du fait de son exemplarité et de son idéal de l’excellence. Chrétien catholique, il milita depuis l’enfance dans le Mouvement d’Apostolat Des Enfants du Bénin (MADEB) et dans le groupe des servants de messe. 

Dans le but de consacrer sa vie au Seigneur, il fit son entrée au séminaire Notre-Dame de Fatima le 1er Octobre 2015 où il obtint son BAC à l’issue de trois années d’étude. Après une année de spiritualité au séminaire propédeutique Saint Joseph de Missérété, il continue actuellement son cheminement vocationnel au Grand Séminaire Philosophat Saint Paul de Djimè (Bénin). Modeste est un jeune talent pluridimensionnel. Il est aussi homme de cinéma et de culture. Au tableau de son palmarès, on retient entre autres son intervention en tant qu’acteur dans le feuilleton radiophonique « A la croisée des chemins » de l’équipe « Learning by ear » (https ://m.dw.com/fr/nouvelle-production-learning-by-ear/g-16921578) et dans la série télévisée « Ministre » de Ignace YECHENOU.  Passionné des belles lettres, de philosophie, et de culture, Modeste est le 3ème lauréat du concours national d’écriture sur la démocratie et la paix, organisé par les Editions Mémoire Héritage courant 2019. Modeste développe par ailleurs des aptitudes musicales : jeune organiste, il est compositeur et harmonisateur.  Le noyau ne fait pas le fruit, mais il en contient la promesse. Ce jeune est une jachère de noyaux qui attendent de germer.

Charlemagne Koffi L. GBONKE

 

Charlemagne Koffi L. GBONKE est considéré un peu comme l’enfant prodigue de l’écriture pour avoir été très longtemps loin de cette discipline qui était quand même sa plus grande passion. Né à Cotonou (Bénin) le 26 Septembre 1986 précisément à Wloguédè, il est marié et père de deux enfants.

Il obtient son Baccalauréat scientifique en 2006, une Maitrise en Psychopédagogie de l’éducation et de la Formation en 2010 à l’Université d’Abomey-Calavi.

Charlemagne Koffi L. GBONKE fit trois années de bain linguistique pour apprendre l’anglais à Accra(Ghana) et le Mandarin à l’Université Technologique de Pékin Jusqu’en juillet 2013.

Il profite de ce séjour pour vivre la plénitude d’autres cultures. Aujourd’hui, grâce à ses voyages effectués, il est devenu un grand ami de la nature.

Dès son retour au pays, il se lance dans les affaires et parallèlement fit un Master en Gestion de l’Education à l’Institut Jean Paul II de Cotonou.

 

Ecrivain

En 2017, lors d’une courte convalescence, retiré dans une résidence privée à Dassa à Proximité de la Grotte Mariale, il lut certaines œuvres notamment « le Grand Meaulnes » d’Alain Fournier, « Le dernier jour d’un condamné » de Victor Hugo, « Verre cassé » d’Alain Mabanckou, « Narcisse et Goldmund » de Hermann Hesse. La lecture de ces livres combinée au contact de la nature ont déclenché en lui, l’envie d’écrire d’où son premier roman qui parut en mai 2019 sous le titre « Moi, Ahouefa ». Son roman bénéficie du grand prix du lecteur 2019 et est présenté dans les rayons du salon national du livre 2019. Charlemagne Koffi L. GBONKE  a eu droit  à plusieurs invitations de rencontres littéraires qui lui permettent de vivre réellement sa passion. Son rêve est de travailler à écrire des romans et des nouvelles à la fois didactiques et captivants pour redonner le goût de la lecture à la jeunesse.

Ecrivain

Aristide KOUDERIN

 

Akoutan Guénolé Aristide KOUDERIN est né le 03 mars 1995 à Glazoué dans le département des collines au Bénin.

Diplômé du cycle I de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature du Bénin, option administration Générale avec la spécialité Diplomatie et Relations Internationales, Aristide est un débatteur Slameur du Label Harmonie Slam.

Avec ses oeuvres en prose, Aristide est avant tout poète et sa poésie est essentiellement lyrique et épique. Aristide a abordé tous les grands thèmes lyriques : l’amour, la mort, le destin de l’homme, la patrie, la liberté etc.

Il est sacré Vice-champion de la deuxième édition du Concours National d’Ecriture Prix des Éditions Mémoire Héritage.

© EMH

Salim-Ghislain CYA

 

Né en décembre 1998 à Porto-Novo (Bénin), Salim-Ghislain CYA est le fils cadet d’un maçon et d’une sténodactylo. Entré à l’école en octobre 2003 à Cotonou, il quittera très tôt la résidence parentale après la disparution de sa mère en février 2005 et sera confié à sa tante Chèrifath Yabo AHOUANSE de qui il tient CYA.

Ecrivain

 Il poursuivra sur un parcours pas moins brillant ses études. Dès la classe de quatrième, il trouvera goût à la littérature après lecture de “La secrétaire particulière” de sa référence, Jean Pliya. Il écrit son premier manuscrit-théâtre en 2012. CYA s’adonnera complètement à la passion des plumes après lecture des grands auteurs tels qu’Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Wolé Soyinka, Mongo Béti, Bernard B. Dadié, Florent Couao-Zotti, Apollinaire Agbazahou, Paul Hazounmè, Habib Dakpogan, etc. Grand admirateur de Couao-Zotti, il opta pour l’écriture protéiforme. Après son baccalauréat en 2016, il poursuit ses études et obtient une licence en Sociologie-Anthropologie à l’Université d’Abomey-Calavi. Ambitieux mais pas prétentieux, il croît fermement qu’il faut redynamiser la littérature africaine en dévoilant au grand public la ‘’vraie face du caché’’. Il jettera d’ailleurs dès 2016 les bases d’un nouveau paradigme, l’Afrolittérature. Ce nouveau courant n’est rien d’autre que le mixage de la Négritude et l’African personnality (Tigritude) de Wolé Soyinka, un courant expressif d’« une construction  intellectuelle qui dans sa vocation, vise à concevoir les remèdes les plus efficaces en la mentalité des Africains. Ce choix s’explique clairement ; les problèmes africains liés au décollage du continent sont typiquement du ressort des Africains eux-mêmes.». CYA développe depuis peu de temps l’Afrolittérature avec ses confrères en l’occurrence Akandé Quentin EYEBIYI. Ecrivain panafricaniste modéré, il jure que « le panafricanisme à outrance a teinté les analyses de la littérature africaine de jugements de valeurs basés notamment sur les ressentiments de l’esclavage et de la colonisation. » L’histoire reste à être réécrite et à être harmonisée. Il publie deux ouvrages aux Éditions Mémoire Héritage en septembre 2020.  

Ecrivain

Elias Mahoutondji DJIVIDE

 

Elias Mahoutondji DJIVIDE est né le 18 mars 1999 à Kpakpavissa. Il fît ses études primaires à l’école éponyme de son village natal et celles secondaires au Collège d’Enseignement Général de Lahotan (Commune de Savalou au Bénin). Une fois son baccalauréat A1 en poche avec une mention bien, il poursuit ses études universitaires au département des Lettres Modernes à l’Université d’Abomey-Calavi.

Aujourd’hui, sur le point de décrocher sa licence, sa passion trop grande, pour la littérature lui a valu du mérite au concours d’écriture “Prix des Éditions Mémoire Héritage” en novembre 2019. Cette expérience lui donne droit à la publication de son texte intitulé ‘Peuple béninois debout ! dans l’ouvrage collectif “Paix au Bénin : contribution de la jeunesse agissante”. Il a eu à cet effet, l’honneur de recevoir une attestation de Mérite signée par la Présidente du Jury Maître Olga ANASSIDE, avocate au Barreau du Bénin. Toujours poussé par son amour pour la littérature, Elias Mahoutondji DJIVIDE a pris part à une compétition littéraire en février 2020. Ici, il va finir Vice-champion parmi la multitude de candidatures présentées. Les travaux de cette compétition tournent autour de l’ouvrage “Notre Ami KEREKOU” du journaliste Nigérien Amadou Ousmane. Il travaille à offrir plusieurs œuvres à son public grâce aux Éditions Mémoire Héritage.

Rodrigue Jean-Eudes ALOUKPE

 

Rodrigue Jean-Eudes ALOUKPE naquit à Cotonou, la métropole du Bénin en février 1999. Aîné d’une famille de trois enfants, Rodrigue fit son entrée à l’école en octobre 2003 dans la ville qui l’a vu naître.

Son enfance dans la chaleur parentale fut bêchée par la saveur livresque des classiques pour enfant. Il eut cette chance de son père Alexis, modeste artisan mais bibliophile.

 Après l’obtention de son Brevet d’Etudes du Premier Cycle en 2013, il entra au lycée Père Thomas Moléro DJOGBENOU de Takon dans la commune de Sakété. Sa passion pour les lettres le poussa à choisir la série A2 qu’il boucla avec l’obtention d’un baccalauréat. Son passage à l’internat l’a fait consacrer ses temps libres à la langue verte. Bain de pluie rouge, son recueil de poèmes a été publié début 2020.

 

Ecrivain

À l’université, il rencontra plusieurs autres passionnés de la plume dont l’admiration et le soutien l’encouragent pour une carrière professionnelle. Aujourd’hui titulaire d’une licence en Sociologie-Anthropologie de l’Université d’Abomey-Calavi, il est un tenant du paradigme littéraire Afrolittérature qu’il assume et manie si bien dans ses œuvres.

Doté d’une plume engagée, Rodrigue Jean-Eudes ALOUKPE bénéficia en juillet 2020 d’une résidence d’écriture du Ministère de la culture, des arts et du tourisme du Bénin. Il donne rendez-vous aux amis des Éditions Mémoire Héritage dans les semaines à venir. 

Rejoignez nos auteurs

Voudriez-vous devenir un auteur des Éditions Mémoire Héritage ?

error: Mémoire Héritage | Contenu privé